10 kms d’Avaux le 17 Avril 2017 – Victoire de Christopher GERARD et Aurélie GRELLE – Commentaires du Journal L’Ardennais du 17 Avril soir

Ici les résultats

les photos de la journée.

Année après année, Avaux garde la cote

Il en faut plus pour les refroidir. Des gros nuages dans le ciel, une température de 10°C et des averses en début de matinée, la météo n’a pas gâté l’association Avoxygène, organisatrice des 10 kilomètres d’Avaux. Mais son président Joël Lardin restait positif   : « C’est parfait pour les coureurs, un peu de fraîcheur… ». Ils lui ont donné raison. Au final, 502 coureurs ont pris le départ, ce matin, à 10 heures, et 497 d’entre eux ont franchi la ligne d’arrivée. Soit plus que le nombre d’habitants de ce village du Sud-Ardennes… Ce n’est pas un nouveau record de participation pour l’épreuve (ils étaient 514 l’an dernier), mais en ce lundi de Pâques coincé en plein milieu des vacances scolaires, elle a séduit les coureurs. Et la pluie les a même épargnés, le ciel laissant passer quelques éclaircies…

L’horizon était même carrément dégagé après 10 kilomètres pour les deux vainqueurs de cette 16e édition : l’Ardennais Christopher Gérard (CMA-La Macérienne) et la Marnaise Aurélie Grelle (Amicale Coureurs d’Aÿ). Leur point commun : avoir été au-dessus du lot, selon les aveux de leurs adversaires respectifs.

À vrai dire, Aurélie Grelle n’en a eu qu’une ce matin  : Célia Fouchère (AS Sommer). Les deux jeunes femmes ont fait course commune, au milieu d’un peloton essentiellement masculin, avant de s’expliquer en toute fin de course, sur un sprint mal géré par l’Ardennaise. « Je l’ai lancé trop tôt, à 300 mètres. J’aurais encore dû attendre 100 mètres de plus, a estimé Fouchère sans vraiment nourrir de regrets même si une petite seconde séparait les deux athlètes sur la ligne d’arrivée (40’04 contre 40’05). Je savais qu’elle était plus forte. Ce n’était pas évident avec le vent de face, mais je suis satisfaite de ma course et du chrono. »  

La Marnaise, victorieuse, pouvait elle aller se réhydrater l’esprit tranquille : « J’ai vraiment couru à la sensation. Je visais une place sur le podium, alors que j’avais fait mes débuts en course à pied, ici, en 2009, et que j’avais terminé 42e. Cette année, j’ai décidé de venir au dernier moment. » Bien lui en a pris. Un peu plus loin, Nadia Rafik (41’16) a terminé 3e.

un podium sans surprise

Chez les hommes, la course a été plus animée. Le Rethélois Laurent Richard, 2e l’an dernier, est parti très vite. « Au bluff, à l’intox. » Rapidement repris par le duo Christopher Gérard – Nicolas Macaret (Rethel), il s’est ensuite « accroché » pour rester sur le podium (34’11). Devant, Gérard a accéléré en fin de course, sans forcer, pour faire la décision (33’27). « À deux kilomètres de l’arrivée, j’ai su qu’il allait gagner, il était trop fort. Et j’aurais pu vous donner le podium avant la course », avoue Macaret, l’autre Rethélois présent sur la boîte (33’43).

Christopher Gérard, sur la ligne, paraissait de son côté presque tranquille au moment de dédicacer sa victoire à sa petite amie Amandine : « Sur les bilans, j’étais le plus fort, j’aurais été déçu de ne pas gagner. » Vu sa domination et son état de fraîcheur à l’arrivée, on le comprend.

Vincent Billet

 

 

L’Union de Reims du 16 Avril 2017 – 10 kms d’Avaux

Recent Related Posts