Informations et directives FFA suite au virus Covid 19

Comme vous le savez le coronavirus COVID 19 s’accroit de plus en plus.

Suite à la circulaire du DTN, Patrice GERGES, que vous trouverez ci-dessous ainsi que le courrier en pièce jointe du Directeur des Sports, Gilles QUENEHERVE nous avons annulé les stages régionaux qui étaient programmés courant Avril 2020 (1/2 fond – Minimes, Lancers.).
Les établissements ont été prévenus de ces annulations.

Au niveau des stages clubs, les Président de Clubs prendront les décisions qu’ils jugent utiles sous leur entière responsabilité.
Bien cordialement.

Hervé DELARRAS

***********************************************************************

Bonjour à toutes et tous,

En accord avec André Giraud et le Docteur Bruneau, c’est avec regret et une certaine gravité que je suis dans l’obligation de vous annoncer qu’il est nécessaire de suspendre, en lien avec vos présidents de ligues, les stages d’entraînement. Dans ce contexte épidémique la meilleure façon de préserver la santé de nos athlètes pour les échéances estivales est d’éviter les regroupements en nombre de personnes issues de groupes d’entraînement différents.

Actuellement, le nombre de personnes touchées par l’épidémie à coronavirus COVID 19 s’accroit en Europe et le pic épidémique est attendu vers fin avril début mai.

Même si le nombre de malades COVID 19 est encore faible, les premières données scientifiques révèlent un taux de mortalité de 2 à 3 % surtout chez des personnes fragiles (personnes âgées, maladies chroniques respiratoires, diabète). La plupart des personnes malades COVID 19, présente une simple toux, de la fièvre et/ou un essoufflement. Néanmoins, dans plus de 15 % des cas l’infection devient plus sévère après quelques jours avec une pneumonie (infection grave des poumons). Ces formes sévères nécessitent une hospitalisation et souvent un recours à des soins intensifs de réanimation.

Notre voisin Italien a pris des mesures inédites de confinement à grande échelle, de restriction de circulation des personnes et des interdictions de rassemblements. Les autorités Françaises conseillent déjà de différer les déplacements à l’étranger dans toute la mesure du possible. En effet, les rassemblements de personnes créent des contacts rapprochés et donc une probabilité de transmission de virus à plus grande échelle.

Actuellement, en phase 2 de l’épidémie le virus est présent dans des groupes de personnes (clusters géographiques). En phase 3, qui devrait survenir dans les prochains jours à semaines, le virus circulera sur tout le territoire de façon beaucoup plus fréquente.

Pour tout départ d’un grand groupe, y compris sur le territoire national, il est nécessaire de mettre en place des mesures préventives et de surveillance.

Avant le départ :

Prises de température biquotidiennes,
Déclaration journalière de l’apparition ou non de symptômes et des contacts avec des personnes
malades du COVID 19,
Éviction du groupe de toute personne suspecte.

Sur place :
Surveillance permanente,
Règles restrictives de contact entre personnes dans les lieux de vie,
Hygiène stricte avec notamment le lavage régulier des mains,
Limitation de la fréquentation des lieux de vie communs,
Pratique de la musculation avec gants,
Massage de récupération avec masques pour les kinés et les athlètes,

Ces mesures sanitaires sont lourdes mais indispensables et ne sont pas propices à l’optimisation de la performance qui est l’objectif recherché sur les stages.

Outre le risque de mise en quatorzaine de tout le groupe lorsque cela se passe à l’étranger, à l’arrivée avec confinement et impossibilité de s’entrainer, si un cas se déclarait sur place cela aurait les mêmes conséquences.

La maladie pourrait vite se propager à tout le groupe et potentiellement même sous une forme sévère pour quelques-uns d’entre eux. Certains athlètes notamment ceux qui présentent une masse grasse faible présentent un risque 3,8 fois plus grand d’infection respiratoire.

Pour information, les autorités sanitaires du Portugal viennent d’interdire le championnat d’Europe de Lancers.

Patrice GERGES
DTN

Recent Related Posts