Moment d’émotions et photos partagées avec Lukas

« Tout d’abord Lukas FELICITATIONS

Tu nous as fait vibrer !  Nous sommes convaincus que tu reviens avec de grandes émotions et une expérience qui fera date dans ton parcours d’athlète et que nous souhaiterions partager avec l’ensemble des athlètes du CMA.

Lukas, Peux tu nous raconter ton aventure avec l’équipe de France lors des JO de la Jeunesse ? Combien d’athlètes étiez-vous, quelles disciplines représentaient la France ?

Lukas : L’ambiance Olympique est complètement incroyable. On était 5000 athlètes tous sports confondus, avec une entente générale extraordinaire non seulement au sein de la délégation Française (toutes les disciplines représentant la France comme le rugby le taekwondo ou encore le golf et autres) mais aussi dans le village Olympique.    

Comment as-tu fait pour être sélectionné aux JO de la jeunesse ?

Lukas : Je devais déjà être sélectionné pour un genre de championnat d’Europe qualificatif pour ces JO, et terminer dans les 10 premiers. Il y avait des quotas par continents et étant donné le niveau européen en lancers, l’Europe avait plus de places. C’était en Azerbaïdjan. (cliquez ici pour retrouver l’ article précédent)

Lorsque tu es arrivé en Chine, comment cela se passait-il dans le village olympique (peux-tu nous décrire comment fonctionne un village olympique)

Lukas : Le village était composé d’un petit stade d’échauffement, des plusieurs terrains de sport collectifs, de salles de musculations etc… Le réfectoire était composé de 4 étages comportant 4 styles de nourritures typiques d’une région du monde. (Asiatique, méditerranéenne, européenne,..) Des stands présentant les 204 pays représentés étaient tenus par les volontaires chinois. Il y avait un Mc café entièrement gratuit, et le tout faisant une superficie totale de 140 000 m2.

Comment as tu vécu le fait de porter le maillot de l’équipe de France ? En quoi cela modifie l’état d’esprit ?

Lukas : Porter le maillot de l’équipe de France est galvanisant, surtout dans des conditions de Jeux Olympiques  puisque ce n’est pas juste l’athlé qui représente la France.

Comment se déroulaient vos journées ? T’entrainais-tu tous les jours, allais tu voir les autres compétitions. Etais tu avec ton entraîneur (Fred Moutarde, ton père au demeurant) ou dans une bulle à part ?

Lukas : On avait plein d’occupations au village. C’était plaisant de discuter avec  toutes les nations.

Mon père n’avait pas accès au village. J’ai fini ma préparation là-bas (on est arrivé 10 jours avant les qualifs).

Le village était ultra sécurisé. J’ai suivi le rugby , le tir à l’arc et le beach Volley.

J’ai eu le plaisir de jouer au Basket avec des Iraniens et Canadiens.

As-tu pu visiter la Chine ?

Lukas : Non. On restait au Village ou sur les installations sportives.

Comment as-tu vécu la cérémonie d’ouverture ? Qu’en retiens tu ?

Lukas : La cérémonie d’ouverture était incroyable, et elle a été mise en scène par le numéro 2 de celle de Pékin. J’en retiens la grandeur que la Chine veut montrer d’elle au monde. Je regrette que les athlètes n’aient pas défilé.

Pour ta compétition lors des qualifications avais tu du stress, comment te sentais tu ?

Lukas : Je ne stresse pas vraiment avant les grosses compètes, je suis juste très motivé. Mon objectif était de passer en finale A.

Comment cela se passait-il avec tes adversaires, discutiez-vous ? En quelle langue ? Vous connaissiez vous déjà ? Viviez-vous ensemble au village ?

Lukas : Oui, on parlait beaucoup entre sportifs, pas forcément du même sport, mais j’ai pas mal sympathisé avec le roumain et l’espagnol , nous nous sommes connus à Bakou. L’anglais est très utile. !

Pour ta finale comment t’es-tu préparé et avec quel objectif ?

Lukas : J’étais déjà heureux d’être en finale, et j’étais le plus jeune de la finale, alors mes jeux étaient déjà réussis. Revenir avec une médaille et la Marseillaise est tout simplement génial.

Comment l’as-tu vécue ?

Lukas : C’était tellement fort que je ne trouve toujours pas les mots…

En tête après le  1er essai, 2ème après le 2ème puis 3ème au début du 4ème essai, je me suis dit  que c’était possible.

Puis le tour d’honneur avec le drapeau…

Lors du podium, qu’est ce qui t’a le plus marqué ? Dans quelles émotions étais tu ?

Lukas : Je n’arrive pas dire ce qui m’a le plus marqué, mais l’ensemble était absolument mythique. L’écran géant, les caméras, la Marseillaise,…

Lors de la cérémonie de clôture, comment cela s’est-il passé ?

Lukas : Petit pincement au cœur lors de l’extinction de la flamme. Les Jeux étaient terminés.

Comment vois-tu aujourd’hui l’après JO ?

Lukas : D’abord repos, je profite et ensuite on verra.

Il y a des Championnats du monde en Colombie en 2015… J’ai envie de m’entrainer fort.

En quoi penses-tu que cette expérience va jouer sur tes prochaines compétitions ?

Lukas : C’est la confirmation qu’un concours n’est jamais fini, et qu’il faut toujours rester complètement concentré jusqu’au bout. Les perfs au bilan sont remises en cause sur une finale, tout peut être chamboulé.

Que penses-tu que cette expérience t’a apporté de bénéfique dans ton parcours d’athlète ?

Lukas : Pas facile à dire car ça n’est pas si loin. D’abord un titre auquel je ne pouvais véritablement rêver.

Puis l’envie de participer à des championnats internationaux au plus vite. Enfin, qu’un concours n’est jamais joué avant la date.

Un petit mot pour ton entraîneur (et papa en l’occurrence) ?

Lukas : Un grand remerciement. On est une équipe qui marche.!

Un petit mot pour ton club et pour les enfants auxquels tu vas servir désormais sans aucun doute de modèle ?

Lukas : Comme je l’ai dit plus haut, ne jamais abandonner pendant une compète, ne jamais se croire battu.

Et évidemment beaucoup s’entrainer.

Autre chose à rajouter ?

Lukas : Un grand merci à Kevin Meier  (et à tout le groupe France, athlé, gym, natation, beach volley, …) qui est venu me supporter en finale. Il a lancé la Marseillaise dès la fin du concours. Grand souvenir.

Merci Lukas d’avoir répondu en exclusivité au CMA, de nous avoir fait partager ton exploit, tu nous as fait rêver ! Tout ton club te souhaite de vivre encore de grandes émotions sportives !

Recent Related Posts